Le Gabon de Fernand Grébert Gabon
les " Albums Africains " rédigés par Fernand Grébert au Gabon entre 1913 et 1932. Il s'agit du plus important manuscrit jamais écrit sur cette partie de l'Afrique.
 
  Art décoratif Tschokwe Tschokwe
un catalogue intitulé " Art décoratif Tshokwe, La Collection Henrique Quirino da Fonseca ". portant sur une des plus importantes collections particulière d'objets Tshokwe.
 
  Guide Art Tribal - Europe Guide Art Tribal
"L'Art Tribal en Europe", le premier ouvrage bilingue qui dresse la carte de l'art tribal dans toute l'Europe.
 

   
 Art Tribal n°05, Printemps/Eté 2004
 Trimestriel international dédié aux art tribaux
 
Magazine Art Tribal
  • À TRAVERS LE MONDE
    galeries, musées, expositions, ventes et salons


  • Regard sur les styles locaux Yoruba
    Par Philippe Bourgoin

  • L’oeil de Hughes Dubois
    « Le sensible et la force »

    Par Séphora Thomas

  • La redoutable statuaire songye
    Entretien avec le père François Neyt

    LE DOSSIER d'Art Tribal
    Histoires de musées:
    rapport et supports, petit et grand arts

  • Exposer l’art africain : un défi sans fin pour les musées
  • L’architecte et le muséographe, nouveaux héros des arts tribaux
  • Mutilation, destruction, appropriation, conservation et enfin restitution…
  • Quand une coiffure cérémonielle kwakwaka’wakw retrouve sa communauté d’origine
  • "La beauté survivra, pas seulement dans les rêves", entretien avec John Friede
  • Asie et Océanie. La collection ethnographique du musée de Berne
  • L’art océanien à la National Gallery de Victoria


  • Une mystérieuse calebasse yéménite
    Par Jürgen Wasim Frembgen
  • LIVRES et CALENDRIER
Histoires de musées…

rapport et supports,
petit et grand arts

Magazine Art Tribal - Gaugin

Jusqu’au 26 octobre 2004, le visiteur peut admirer au Louvre quatre nouvelles acquisitions du futur Musée du quai Branly1. Ces pièces issues de l’ancienne collection Breton viennent rejoindre le bel ensemble d’art « premier » — tribal, racine — qu’avait inauguré le président de la République Jacques Chirac en avril 2000. Ces salles consacrées aux arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques font écho aux voix de certains artistes qui souhaitaient voir le Louvre, musée des Beaux-Arts par excellence, accueillir des chefs-d’oeuvre exotiques. Apollinaire, dans ses Chroniques d’art (1902-1918), se souvient « d’une tête africaine de la collection de M. Jacques Doucet qui soutient parfaitement la comparaison avec de belles pièces de la sculpture romane. D’ailleurs, personne ne songe plus à nier ces choses évidentes sinon les ignorants qui ne veulent pas se donner la peine de voir les choses de près. » Il faut croire que ce but n’était pas si proche : près d’un siècle allait s’écouler avant que les arts « premiers ou lointains », c’est selon, ne fassent leur apparition au Louvre. Qui a dit que ces arts n’avaient pas d’histoire ? « Une collection d’objets ethnographiques n’est ni une collection de curiosités, ni une collection d’oeuvres d’art. L’objet n’est pas autre chose qu’un témoin, qui doit être envisagé en fonction des renseignements qu’il apporte sur une civilisation donnée, et non en fonction de sa valeur esthétique. Il faut donc s’habituer à recueillir toutes espèces d’objets et se défaire en premier lieu de deux préjugés, celui de la pureté du style et celui de la rareté. Les objets les plus communs sont ceux qui en apprennent le plus sur une civilisation ». « Les collections des musées restent le seul moyen d’écrire l’histoire », complétait Marcel Mauss dans son Manuel d’ethnographie.

Article Musées
Article Muséographie

 
   
 
Le Monde de l'Art Tribal
Art Tribal 01
Art Tribal 02
Art Tribal 03
Art Tribal 04
   
Art Tribal 05
Art Tribal 06
Art Tribal 07
Art Tribal 08
Art Tribal 09
 
 
Home Nouveauté Magazine Art Tribal Contact
Copyright (c) 2005 CompanyName. All rights reserved.